Directeur d'Académie / Entrepreneur

Maxime KOUYATE, 26 ans

Directeur d'Académie à Miami (USA) Associé International Studies Solutions (ISS)

Ancien étudiant de la promotion 2007/2008 ayant obtenu une Licence STAPS Education et Motricité en 2010 et suivi un Master 1 MEEF

 

Yann KASAY, 28 ans

Entrepreneur à Paris, Associé International Studies Solutions (ISS) - PDG de Maison Kasay et Associés (MKA) 

Ancien étudiant de la promotion 2005/2006 ayant obtenu une Licence STAPS Education et Motricité en 2008

 

Propos recueillis par Sandra SEYSSEL 

Yann et Maxime buste
 

Le parcours universitaire à l'IFEPSA

« 10 ans plus tard, ce que je retiens, ce sont les cours de sociologie, d'histoire ou encore de didactique (des citations par dizaines!),  ainsi que les heures passées à construire et à illustrer ma pensée dans les différents enseignements proposés à l'IFEPSA » (Yann KASAY)

 

L'arrivée ...

Maxime KOUYATE : je suis arrivé à l'IFEPSA en septembre 2007, après avoir obtenu mon baccalauréat général série Scientifique au Lycée Estournelles de Constant à la Flèche. La réussite au concours d'entrée (nécessaire à l'époque pour entrer en filière STAPS), ainsi que mon dossier scolaire, m'ont permis d'intégrer l'Institut. Faisant partie d'une famille d'enseignants et ayant toujours pratiqué le sport à haut niveau, le métier de professeur d'E.P.S. m'attirait énormément à l'époque. C'est dans cette optique que j'ai rejoint l'IFEPSA, afin d'allier ma passion, qu'est le sport, à l'enseignement.

Yann KASAY : je suis de mon côté arrivé à l'IFEPSA après l'obtention d'un baccalauréat série Economique et social en 2005 au Lycée Jean et Auguste Renoir à Angers. Après le baccalauréat, je souhaitais intégrer une formation en lien avec ma passion pour le sport. Je n'avais pas d'idée précise de ce que je voulais faire, mais il était important pour moi et ma famille de privilégier une formation de qualité et exigeante d'un point de vue académique, ce qui n'est pas facile à trouver (malheureusement !) dans le secteur sportif. La présence d'un concours d'entrée (à l'époque), le témoignage d'anciens étudiants ainsi que les chiffres de réussite au CAFEP / CAPEPS ont été pour moi les éléments qui m'ont conduit à choisir l'IFEPSA.

 

Le cursus suivi à l'IFEPSA ...

Maxime KOUYATE : j'ai choisi la filière "Education et motricité" dans l'optique d'atteindre mon projet initial qui était de devenir professeur d'EPS. J'ai été un petit peu surpris, au départ, par la quantité de travail qui nous était demandée, d'autant plus qu'en parallèle, je devais m'entraîner beaucoup au tennis. Cela demandait pas mal d'organisation pour pouvoir tout mener de front, mais tout s'est bien déroulé pour moi pendant ces quatre années. J'ai tout de suite beaucoup aimé toutes les matières liées aux sciences humaines telles que la psychologie et la sociologie. C'était quelque chose de nouveau pour moi et j'aimais bien le fait que l'on nous demande une certaine prise de recul et une réflexion approfondie sur des nouveaux concepts. La pratique sportive reste un très bon souvenir pour moi également.

Yann KASAY : j'ai intégré l'IFEPSA en 2005, ne sachant pas quoi faire exactement au départ de mon côté. Issu d'une famille d'enseignants, je me suis finalement dirigé vers la filière préparant au professorat d'E.P.S. et j'ai validé en 3 ans une Licence "Education et Motricité", qui permettait à l'époque de préparer, en 4ème année, le concours de professeur d'EPS.

 

Le ressenti sur la formation ...

Maxime KOUYATE : l'ensemble de la formation m'a beaucoup apporté. La qualité des enseignements était relativement élevée selon moi. En revanche, le terrain - à savoir les stages réalisés dans les établissements scolaires - ont été un frein. En effet, je n'ai pas vraiment accroché à l'idée de poursuivre et de devenir professeur d'E.P.S. après les stages effectués en collège et en lycée en troisième année et en Master 1. Et ce pour diverses raisons telles que la sensation de ne pas toujours pouvoir développer les élèves comme je l'espérais (peu d'heures avec les jeunes, socialisation primaire ultra-présente, le manque d'investissement de certains d'entre eux, le décalage avec le sport de haut niveau, etc.). Cependant, la formation en elle-même était très enrichissante et m'a beaucoup apporté. Je retiendrai beaucoup de la formation à l'IFEPSA, du fait qu'elle a façonné et construit en partie ma façon de penser !

Yann KASAY : bien plus encore qu'une formation en lien avec le sport, l'exigence académique, la qualité des intervenants et le suivi imposé par l'école, je tiens à souligner que l'IFEPSA, et notamment la filière « Education et Motricité », m'ont permis d'acquérir des compétences qui se sont révélées essentielles à ma réussite scolaire et professionnelle : une méthodologie de travail, de construction de la pensée, la découverte d'un socle de connaissances en sciences humaines et sociales et même des notions en gestion de projets (en effet, enseigner à des classes d'enfants s'avère être une expérience riche et très intéressante pour de futurs managers en entreprise). Je suis rentré à l'IFEPSA, en 2005, en pensant que la pratique sportive serait la partie la plus intéressante de mon cursus. 10 ans plus tard, ce que je retiens, ce sont les cours de sociologie, d'histoire ou encore de didactique (des citations par dizaines!),  ainsi que les heures passées à construire et à illustrer ma pensée dans les différents enseignements proposés à l'IFEPSA !

 

La poursuite du parcours universitaire

« Faire partie d'une équipe sportive dans une université Américaine représente également une aventure exceptionnelle. [...] Je recommande à tous les étudiants ayant un haut niveau de pratique dans leur sport de réaliser cette expérience, cette aventure, hors du commun » (Maxime KOUYATE)

 

Maxime KOUYATE : suite à l'obtention de mon Master 1 « Education et Motricité », j'ai alors décidé de partir aux États-Unis pour effectuer un M.B.A (Master in Business and Administration) en « Commerce International » en Floride à Lynn University, où je représentais aussi les couleurs de l'Université via l'équipe de tennis. Une bourse athlétique très intéressante m'a permis de mener à bien ce projet ! Aux États-Unis, la réalisation du MBA, qui est l'un des diplômes les plus élevés du pays, s'est bien déroulée malgré un départ difficile dû à la langue. Selon moi, le niveau global moyen universitaire Français est plus élevé que celui du système américain, le design de l'enseignement étant complètement différent. C'est grâce à mes quatre années à l'IFEPSA que j'ai pu réaliser cette expérience universitaire Américaine. Elle m'a apporté beaucoup de connaissances sur le monde commercial, les échanges internationaux, la communication, le marketing, la finance, etc. Faire partie d'une équipe sportive dans une université Américaine représente également une aventure exceptionnelle. Le sportif est considéré comme un professionnel de sa discipline et tout est fait et organisé pour qu'il puisse s'épanouir et optimiser ses performances universitaires et sportives. Tout est pris en charge par l'Université, à savoir les frais de scolarité, les voyages, les équipements, les repas, l'hébergement etc. Grâce à cette expérience, je pense avoir acquis des compétences transversales de rigueur, de persévérance, de dépassement de soi, et beaucoup d'autres. Je recommande à tous les étudiants ayant un haut niveau de pratique dans leur sport de réaliser cette expérience, cette aventure, hors du commun.      

                    

« C'est d'ailleurs en sortant de l'univers sportif et en m'ouvrant sur cette formation d'école de commerce que je me suis rendu vraiment compte que mes acquis méthodologiques de l'IFEPSA me permettaient d'exceller académiquement dans une formation à première vue différente » (Yann KASAY)

Yann KASAY : en 2008, avant la fin de ma Licence, je souhaitais réaliser un rêve qui était d'étudier sur un campus universitaire Américain. J'avais entendu parler de bourses d'études pour joueurs de tennis. Et c'est ainsi que je me suis envolé vers le Kansas en 2008 pour apprendre l'anglais, valider un Bachelor Américain en « Marketing Sportif » et jouer au tennis pour le compte de Washburn University pendant 2 ans, jusqu'en 2010. M'orientant donc vers le « sport business », je choisis alors d'intégrer l'université STAPS d'Orsay pour compléter ma formation par un Master en « Management des évènements et des loisirs sportifs », dont je sors diplômé en 2012. J'aurai notamment l'occasion de rendre un mémoire sur « Les enjeux socioculturels de la migration des joueurs de tennis Français vers le système universitaire Américain ». Conscient d'avoir un profil « très sportif », je décide ensuite d'intégrer une école de commerce, l'E.S.G., dans l'optique d'approfondir mes connaissances en ingénierie de projets internationaux. Le tout dans l'optique de me préparer à devenir un gestionnaire de projets complet et un entrepreneur à l'international. C'est d'ailleurs en sortant de l'univers sportif et en m'ouvrant sur cette formation d'école de commerce que je me suis rendu vraiment compte que mes acquis méthodologiques de l'IFEPSA me permettaient d'exceller académiquement dans une formation à première vue différente. Je sors ainsi diplômé en décembre 2013 de l'ESG, avec un master en « Commerce International », spécialité « Ingénierie de projets internationaux » avec une mention « Très bien ».

 

Le parcours professionnel

« Le deuxième projet résulte d'une discussion avec Maxime sur la possibilité de développer son projet de fin d'études » (Yann KASAY)

Maxime KOUYATE : suite à ce MBA obtenu aux États-Unis, j'avais la volonté de rester sur le continent Américain quelques années supplémentaires pour bénéficier d'une première expérience professionnelle et de diversifier mon réseau. J'ai donc commencé en septembre 2013 à travailler pour une Académie de tennis basée en Floride en tant que « Business Développeur ». En plus de coacher et de voyager avec des joueurs professionnels de très haut niveau, j'étais en partie responsable du développement de l'Académie sur le plan commercial. Mes missions étaient d'optimiser la structure du point de vue organisationnel et d'élaborer des stratégies pour développer le portefeuille client et faire grandir l'Académie. Aujourd'hui et après un visa de travail obtenu aux États-Unis, je possède ma propre Académie de tennis à Boca Raton, à côté de Miami. Romain (Ancien étudiant IFEPSA, Promotion 2008/2009, Préparateur physique au sein de l'Evert Tennis Academy, Interview Juillet 2014) a d'ailleurs été mon premier client ISS puisque je lui ai justement trouvé une université en Floride ! Nous partageons également actuellement notre appartement à Boca Raton !

Yann KASAY : suite à des stages réalisés au sein d'un cabinet de conseil Parisien, en banque-finance, puis d'une start-up spécialisée dans le domaine de l'IT (informatique), je décroche en 2014 un contrat « d'expat » dans une société Française de conseil qui souhaite recruter un jeune diplômé pour ouvrir une filière de conseil en IT, dans le domaine banque-finance en Belgique. Je rejoins ainsi l'équipe déjà présente sur place, en charge des autres activités du groupe en Belgique et je me retrouve « Business Manager » en charge du développement de la filière IT. Mes principales missions en tant que « Business Manager » étaient de mener une évaluation diagnostique des problèmes d'organisation liés à l'informatique dans les principales banques de Belgique, de rédiger et de proposer les contrats définissant les termes du partenariat, le recrutement de mes collaborateurs sur les projets, le management de l'intervention de l'équipe de consultants et la gestion du chiffre d'affaires de ma filière. Lors de cette expérience en Belgique, j'ai commencé à prendre confiance en moi en tant que professionnel et j'ai souhaité développer ma propre structure. C'est lors de cette réflexion que deux projets se sont imposés à moi. Le premier projet résulte d'une étude de marché approfondie sur le potentiel économique de l'Afrique de l'Est et mes liens avec le pays de Madagascar, dont mon père est originaire. Ceci m'a amené à créer MKA, qui est chargé de sensibiliser, de promouvoir et de développer les échanges économiques entre cette zone et l'Europe. Le deuxième projet résulte d'une discussion avec Maxime sur la possibilité de développer son projet de fin d'études. Etant séduit par le sujet sur lequel j'avais auparavant travaillé, dans le cadre de mon mémoire de fin d'études à Orsay, j'ai décidé d'apporter mon expertise au projet.

 

Notre aventure entrepreneuriale "ISS"

Maxime KOUYATE : j'ai créé ISS à la fin de mon Master aux États-Unis. Le projet final de Master était de monter une start-up et de la présenter à un comité de professeurs et d'hommes d'affaires qui m'ont poussé à concrétiser ce projet. Yann m'a rejoint dans cette expérience entrepreneuriale afin d'apporter ses compétences au profit de la structure ISS. Ce qui nous intéresse, c'est bien évidemment d'aider les étudiants à partir étudier à l'étranger mais aussi de les suivre tout au long de leur expérience universitaire et les aider à l'issue de leur aventure. Notre mission, à International Studies Solutions, est de fournir le meilleur service de conseil destiné aux étudiants et aux athlètes afin de les aider à atteindre leur objectif d'étudier à l'étranger (Europe et USA) et ainsi à booster leurs profils pour optimiser leurs projets d'insertion professionnelle.

Vos perspectives d'avenir professionnel ?

Maxime KOUYATE et Yann KASAY : notre principal objectif en tant qu'entrepreneurs, dans un futur proche, est de pérenniser nos entreprises. Cela va passer par le développement de nos organisations, de leurs différents processus internes mais également par l'optimisation et l'élargissement du panel de prestations de services proposées. L'entreprenariat est en effet un défi stimulant avec lequel nous souhaitons continuer à nous épanouir pleinement.

 

Le conseil aux futurs diplômés de l'IFEPSA

« L'IFEPSA constitue un réseau de professionnels sur lesquels vous pouvez vous appuyez, et anciens de l'IFEPSA, camarades de promotion sont également autant de contacts qui vous conduiront à réaliser vos projets ».

Maxime KOUYATE  et Yann KASAY : l'IFEPSA vous offre une palette complète de "savoir-faire" et de "savoir-être" importante pour votre insertion sur le marché de l'emploi. Plus encore, l'IFEPSA constitue un réseau de professionnels sur lesquels vous pouvez vous appuyez, et anciens de l'IFEPSA, camarades de promotion sont également autant de contacts qui vous conduiront à réaliser vos projets. Nous souhaitions montrer par le biais de nos témoignages que l'IFEPSA peut conduire à la création non seulement de belles amitiés mais aussi de belles aventures entrepreneuriales. Nous serions d'ailleurs ravis d'entendre des témoignages d'autres créateurs de projets issus de l'IFEPSA !

 

Yann et Maxime

Yann KASAY Maxime KOUYATE