Conseiller Technique National Gymnastique

12. Rodolphe_B

Rodolphe BOUCHÉ, 46 ans, Conseiller Technique National Gymnastique au Pôle France Antibes Gymnastique

Ancien étudiant IFEPSA Maîtrise STAPS, promotion 1995


12. Rodolphe_B portrait

Rodolphe BOUCHÉ, 46 ans

Conseiller Technique National Gymnastique au Pôle France Antibes Gymnastique

Ancien étudiant Maîtrise STAPS, promotion 1995 à l'IFEPSA

 

Ce mois-ci, c'est avec Rodolphe BOUCHÉ que vous avez rendez-vous. Un témoignage recueilli par Sandra SEYSSEL, grâce au concours d'Isabelle Boyenval, auprès de cet ancien étudiant de l'IFEPSA actuellement Conseiller Technique National de Gymnastique mais pas que ...

 

Le parcours universitaire

« Ce que j'ai appris à l'IFEPSA, c'est la méthodologie de travail ... et ça, ça m'a beaucoup servi dans les années qui ont suivi ! »

07. Rodolphe_B 09. Rodolphe_B
 

« Mon entrée à l'IFEPSA ne s'est pas effectuée tout de suite après l'obtention de mon baccalauréat. Après avoir échoué à l'entrée au STAPS de Rennes, j'ai choisi de réaliser une année de médecine à l'Université d'Angers pour occuper mon temps utilement dans l'attente de rentrer à l'IFEPSA. Pendant les quatre années qui ont suivi, j'ai ensuite mené une double vie : celle d'étudiant (en DEUG puis en Licence et enfin en Maîtrise "Education et Motricité" et "Entraînement des APS") et celle d'entraîneur Gymnastique Artistique Masculine (G.A.M.) et Gymnastique Artistique Féminine (G.A.F.), tout d'abord aux Mouettes des Ponts-de-Cé (F.S.C.F.) et ensuite au Sporting Gym des Ponts-de-Cé (F.F.G.). Durant ces quatre ans, j'ai pu ainsi contribuer au développement du club : en le faisant entrer au sein de la Fédération Française de Gymnastique (F.F.G.), en participant à la formation interne des entraîneurs du club ainsi qu'en assurant l'entraînement des gymnastes des groupes "performance" que j'avais montés (à hauteur de 15h/semaine). À cette époque, j'étais encore moi-même gymnaste au sein du club de Puy-Saint-Bonnet (Cholet) en D.N.3 puis D.N.2. En 1995, n'ayant pas réussi au concours du CAFEP et alors que mes gymnastes avaient acquis un niveau qui atteignait la limite de mes compétences, j'ai décidé de changer de filière pour basculer dans celle du champ de "Jeunesse et Sports". Je suis ainsi parti un an en formation à Antibes pour passer mon Brevet d'État d'Éducateur Sportif (B.E.E.S.) 2 G.A.M., avec pour objectif de continuer l'année suivante à Marseille pour obtenir mon B.E.E.S. 2 G.A.F. Dans mes années STAPS, j'avais déjà passé mon B.E.E.S. 1 G.A.M. et B.E.E.S. 1 G.A.F. ».

 

« Sauf qu'au bout de trois mois de formation à Antibes, la direction m'a proposé de rester car mon profil les intéressait. J'ai accepté ... et je ne suis jamais reparti d'Antibes ».

 

« Ce que l'IFEPSA m'a apporté durant cette première partie de mon parcours ? Durant les deux premières années, pas grand-chose car j'étais plus absorbé par les projets du club que par les cours en tant que tels ! Les enseignements étaient trop génériques ... et seules l'anatomie, la physiologie et la biomécanique m'intéressaient ... car je pouvais les mettre directement en application à l'entraînement (je suis quelqu'un de très pragmatique !). En Licence et en Maîtrise, j'ai en revanche trouvé mon compte dans les enseignements pédagogiques, dans la méthodologie d'analyse, la philosophie du sport (j'adore la philo !) ainsi que dans d'autres domaines qui me parlaient à ce moment-là, notamment en termes d'entraînement, avec cette vision de l'athlète et de l'être humain au sens large qui me correspondait ... mais toujours dans l'optique de faire, un jour, de la performance à haut niveau. Ce que j'ai appris de sûr, c'est la méthodologie de travail ... et ça, ça m'a beaucoup servi dans les années qui ont suivi !!!! L'année à préparer le CAFEP avec nos formateurs a été très structurante pour moi et je la garde encore aujourd'hui pour référence ! ».

 

Le parcours professionnel

« Ce n'est pas un métier mais une passion débordante, qui alimente tous les jours mon envie d'apprendre encore, de progresser, pour pouvoir apporter le meilleur de mes compétences à mes athlètes ».

 

02. Rodolphe_B 01. Rodolphe_B.jpg 03. Rodolphe_B
 

 

« Mon parcours professionnel s'inscrit directement dans la lignée des différents diplômes que j'ai obtenus après mon passage à l'I.F.E.P.S.A. Parmi eux, le B.E.E.S. 2 G.A.M. en 1996, le Professorat de sport en 1998, l'Executive Master en « Accompagnement Mental des Acteurs du Haut Niveau » de l'Institut National de l'Expertise et de la Performance (I.N.S.E.P.) en 2011 et le Certificat de Compétence Spécifique « Individualisation de l'entraînement à partir de la mesure de la Variabilité de la Fréquence Cardiaque » également obtenu à l'I.N.S.E.P. en 2013.

 

« Ce qui fait que mes fonctions ont été multiples mais toujours centrée autour du haut niveau en gymnastique »

 

« Et ce que ce soit au niveau des juniors (de 1996 à 2002), des avenirs à partir de 2003 (j'ai eu envie de monter ma génération pour 2008), des espoirs de 2004 à 2006, des juniors à nouveau de 2006 à 2010 et des seniors depuis 2010. En parallèle, je suis devenu formateur de la Formation Professionnelle Continue (F.P.C.) pour l'I.N.S.E.P. dans de multiples domaines pour lesquels j'interviens toujours aujourd'hui. J'exerce également dans d'autres domaines spécifiques d'expertise en fonction de mes motivations et de l'intérêt que je peux y trouver. À l'heure actuelle, je suis quatre gymnastes dans le Collectif de l'Equipe de France seniors (Samir AIT SAID, Loris FRASCA, Guillaume AUGUGLIARO, Kevin DUPUIS), tous en préparation pour Tokyo 2020. J'ai fait la préparation des J.O. 2016 de Rio avec Samir ... des Jeux qui se sont mal passés comme vous le savez, mais nous revenons très forts pour les Championnats du Monde de Montréal 2017 qui ont lieu dans quelques jours ! ».

 

« Si je voulais faire part de mon expérience professionnelle de manière plus précise, je pourrais l'envisager au regard des champs d'intervention suivants : l'accompagnement, l'entraînement, la formation »

 

« Concernant mon expérience dans l' "Accompagnement", je dirais que l'on peut retenir trois grands axes : 1/ Le coaching mental : en tant que consultant en "coaching d'équipe" de 2004 à 2006 au GRETA de Nice ; intervenant en "imagerie motrice" au Pôle France d'Antibes et pour la F.F.G. ; accompagnateur d'athlètes de haut niveau et de certains cadres de la Fédération ; accompagnateur et tuteur de l'E.M.A. I.N.S.E.P. et consultant en analyse/suivi de la Variabilité de Fréquence Cardiaque à l'I.N.S.E.P. 2/ Le coaching physique : en tant que consultant en préparation physique pour les pôles de gymnastique de haut niveau français de 2004 à 2006 et consultant "MYOTEST" dans la commission recherche de la F.F.G. ; préparateur physique des gymnastes Antibois "France Juniors-Seniors", expert en analyse/suivi de Variabilité de Fréquence Cardiaque au Pôle France Antibes ; tuteur dans l'E.M. en "Préparation Physique" de l'I.N.S.E.P. 3/ La compétition de Haut Niveau : encadrement du collectif Antibois de l'Equipe de France Juniors de 1996 à 2002 et de 2006 à 2012 ; coach du collectif France Senior des moins de 21 ans du Pôle France d'Antibes depuis 2012 ; entraîneur dans le collectif France Senior depuis 2016 ; co-entraîneur de l'équipe championne de France TOP 12 2016 et 2017 au Club Olympique Antibes Juan les Pins Gymnastique ».

« Concernant mon expérience dans la formation, celle-ci peut se résumer à des interventions en tant que : 1/ Formateur D.E.J.E.P.S., D.E.S.J.E.P.S., responsable du "Collège Performance" de la Formation Professionnelle Continue des entraîneurs de pôles Espoirs et France de 2010 à 2016 pour la Fédération. 2/ Accompagnateur Haut Niveau, membre de Mission d'Accompagnement de la Performance au sein de la Fédération.  3/ Accompagnateur/consultant des modules F.P.C. E.M.E. des entraîneurs à l'I.N.S.E.P. 4/ Référent "Analyse cinématique et pratique haut niveau en gymnastique" pour Dartfish. 5/Intervenant en MASTER sur la "Préparation mentale de l'athlète de Haut niveau", "La planification de la charge d'entraînement" au STAPS de Nice et sur "la Collaboration entraîneurs-chercheurs dans la performance" au STAPS de Lyon. 6/ Intervenant sur "l'image motrice et performance" au CREPS de Macon et de Talence ».

 
4. Rodolphe_B 10. Rodolphe_B

 

« Au regard de la diversité de mon activité professionnelle, j'aurais bien du mal à répondre simplement à cette question ! ... Car j'organise et j'anime aussi des F.P.C. sur ce thème de la relation entraîneur-entraîné qui dure trois jours !!!!! ... »

 

« Mon expérience est toujours en construction car je chemine dans des univers différents qui ne cessent d'évoluer. Mon métier lui-même change car l'humain évolue dans son rapport à la performance autour de la colonne vertébrale de travail qui, elle, ne changera jamais ... Seule la répétition fait progresser vers l'économie de réalisation, pour passer de l'efficacité à l'efficience. 

Si je pouvais résumer simplement par une ligne de conduite que je m'applique à moi-même, cela donnerait cela : je ne peux pas tout savoir et je ne sais pas tout, ce qui est déjà une prise de conscience. Il faut accepter et comprendre de ses erreurs pour pouvoir les transformer ensuite en leviers de performance pour l'autre. Il faut s'intéresser à tout ce qu'il y a, autour et chez l'athlète, pour devenir le meilleur expert possible dans tous les domaines. Car ils sont là, les leviers d'actions pour faire progresser ... Il faut être assez expert pour pouvoir peut-être se dire, à un moment donné, qu'on ne l'est pas assez et à partir de là, décider de faire appel à un meilleur expert que soi, pour apporter plus et mieux à son athlète. Chaque détail compte et "le diable se cache toujours dans le détail". Il faut donc travailler, écouter, regarder, évaluer, partager. Le partage est un point crucial : seul, on va plus vite (ça, je l'ai vécu) mais ensemble, on va plus loin et c'est ce que je vis actuellement ! ».

 

 
11. Rodolphe_B.jpg

 

« Lorsque je prépare un grand championnat comme les Mondiaux à venir, ma journée est très dense »

« C'est 6h45 debout, pour un premier entraînement de 8h30 à 11h30 suivi d'un temps de musculation personnalisé de 11h30 à 12h30. Place ensuite à la récupération de 13h00 à 15h00. De 15h00 à 19h00 le deuxième entraînement. J'enchaîne ensuite avec du travail de préparation et de gestion. Je finis vers 23h30 et c'est comme cela les lundis, mardis, jeudis et vendredis. Le mercredi et le samedi, il n'y a qu'un seul entraînement de 8h30 à 12h30. Ce qui fait grosso modo 30h00 à 32h00 hebdomadaires consacrées uniquement à l'entraînement en gymnase, pour un temps de travail global oscillant entre 50h00 à 55h00 sur la semaine ».

 

 
08. Rodolphe_B

 

« La question de la blessure, je pourrais en parler 3 jours ! »

« Je dirais qu'on vit avec, on devient spécialiste en prophylaxie, en rééducation, en réathlétisation, on éduque chaque athlète à vivre avec les contraintes de la blessure et à les gérer car ce qu'ils font est en-dehors de l'ordinaire ... donc impactant physiquement. Ils sont, la plupart du temps, plus ou moins blessés mais on ne peut pour autant pas s'arrêter !!! On est proche des kinés, avec lesquels on travaille en étroite relation pour un suivi très précis. On décide à trois - kiné, traumatologue/chirurgien et athlète - pour toute décision concernant chaque problématique. Comme je le dis souvent, l'entraîneur de Haut Niveau est un "expert du mal utile" car entraîner, c'est fatiguer ! Sans fatigue, sans sortie en-dehors de la zone de confort, il n'y a pas de progrès possible ! ». Il faut se doter de savoirs, savoir-faire pour gérer, suivre, accompagner cette fatigue nécessaire au progrès .... Que ce soit seul ou par le biais du staff !!! ».

 

Conseils aux étudiants ...

« Si je devais donner quelques conseils à vos étudiants, ceux-ci tiendraient en quatre points »

« Conseil n°1 : Suivez votre passion, qui dirige vos envies et donc les ressources que vous allez chercher à développer pour arriver à atteindre vos objectifs. 

Conseil n°2 : Formez-vous avec rigueur et pragmatisme pour développer vos compétences au service de votre passion ... quelle qu'elle soit.

Conseil n°3 : Faites preuve de méthodologie pour aider vos athlètes, élèves, etc., afin de structurer leurs apprentissages. Vous êtes un guide pour eux, c'est très important car ils vous suivent parce qu'ils ont confiance en vous et espoir en leur avenir ! Ils vous confient leur unique jeunesse !

Conseil n°4 : Prenez du plaisir à donner du plaisir dans le progrès, c'est l'ingrédient le plus important qui donne foi en soi pour l'athlète, l'élève ... et l'entraîneur. Il n'y a rien de plus beau que de voir son athlète être fier de lui, sur la plus haute marche du podium ! ».

14 Rodolphe B.jpg